Avertir le modérateur

14/11/2007

La France dans l'impasse ?

Ce week-end avec Tyler Cowen, nous avons brièvement frôlé la question de l'avenir de la France. Que peut faire la France quand le social s'est transformé en un système inextricablement soudé, où il est extrêmement difficile de s'en défaire.

Au niveau de l'éducation

Les enseignants sont ce qu'on appelle des fonctionnaires de l'Etat. Les intérêts des enseignants concordent avec ceux d'un gouvernement intégrationniste. Quand la droite est au pouvoir, c'est leur salaire, leur job et les vacances de leurs gosses que nos chers professeurs sont en train de jouer. S'en prendre au gouvernement, c'est s'en prendre aux enseignants. Vous imaginez alors qu'un enseignant à tout intérêt à forger une armée d'anti-libéraux. L'étudiant Français est par essence anachronique favorable à un Etat interventionniste. Il est baigné dans des valeurs nobles, certes, mais aussi emprisonné par des idées dépassés. 

Une politique décalée

Un gouvernement qui voudrait libéraliser l'économie de son pays. Comment ? Sarkozy n'est pas Kim Jong-Il. On peut faire du forcing mais voyez-vous, les conséquences ne sont pas brillantes. Malgré sa position, malgré ses 53%, malgré sa détermination, la marge de manoeuvre reste faible. 

La France refuse le changement. Elle refuse la mondialisation, l'uniformisation de la société. Mais a-t-elle vraiment le choix ? Quand un pays veut adopter des changements aussi radicaux, la démocratie devient un véritable frein. Cf. la Chine ; si elle fonctionnait en démocratie et les Chinois avaient cette conscience politique qu'ont les Français, la Chine serait bien loin de ses 10% de croissance annuelle.

Sarkozy veut changer les choses (voir les renverser) pendant son mandat, excellente idée mais il ne faut pas en laisser la moité en grogne, les moeurs ne changement pas à coups de baguette magique. A l'heure où je vous parle, la France et les Français ne sont pas (encore) prêts pour le changement, loin s'en faut.

A moins que Sarkozy soit un anarchiste inavoué, la libéralisation totale du pays n'est pas une solution viable sur le court/moyen terme. Dans l'état actuel des choses, la France n'a pas d'autre solution que de se tourner vers l'Europe pour limiter les dégats d'une libéralisation tardive.

Commentaires

excellente analyse bien qu'elle force à un pessimisme bien justifié!

Écrit par : kris | 15/11/2007

la chine avec ses 10% de croissance et son cortege d'inégalités et de pauvres n'est pas un modèle que nous souhaitons pour la france.
Ils bossent pour 50centimes de l'heure et crevent à 40 ans...

Écrit par : michel | 16/11/2007

"L'Europe, l'Europe, l'Europe,..." Pour quoi faire ? Encore faut-il être d'accord sur le type d'Europe que l'on veut. Est-ce une Europe dont la volonté des peuples sera soumise aux décisions d'une majorité de pays qui ne jurent que par le libéralisme ? Ou est-ce une Europe des coopérations qui permettra à chacun de mener sa barque comme il l'entend, et à la France de ne pas faire une croix sur des années de progrès sociaux. Si la croissance peut servir l’intérêt général, une restructuration du contrat social autour de ce seul objectif peut finalement s’avérer calamiteux pour tous les citoyens qui sont confrontés, déjà aujourd’hui, à des fins de mois difficiles.

Écrit par : RESTIER Fabrice | 16/11/2007

"... à la France de ne pas faire une croix sur des années de progrès sociaux."

Ah, parce que la 23ème position sur 25 en taux de chômage et une position de queue de peloton depuis 20 ans c'est du progrès social?

Écrit par : Gilles | 18/11/2007

Le taux de chômage : il me semble que si c'est tout ce que vous retenez, votre analyse de la situation manque sérieusement d'éléments pour espérer être objective.

Écrit par : RESTIER Fabrice | 21/11/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu